Nos experts dénichent un par un
les meilleurs bons plans voyages
Comme 2 millions d'abonnés, recevez nos bons plans !
INSCRIVEZ-VOUS
Baléares, Espagne

Quelle est la météo aux Baléares ?

A quelle saison partir aux Baléares ?
L'archipel bénéficie d'un climat typiquement méditerranéen : les étés y sont chauds (parfois très) et les hivers y sont doux. On peut donc profiter des Baléares toute l'année. Si elles sont aussi les plus pluvieuses, les demi-saisons (mai-juin et septembre-octobre) sont toutefois notre moment préféré pour profiter au mieux des Baléares. Si vous craignez un peu la chaleur, cap sur Minorque qui est plus explosée aux vents et dont les températures sont, du coup, un peu plus douces !
 
Températures moyennes
De novembre à février : 10-13°
Avril, mai et octobre : de 12 à 16°
Juin et septembre : 20°
Juillet et août : 25°

Il pleut quand ? De fin septembre à janvier avec un pic en octobre.

Quand réserver et partir aux Baléares au meilleur prix ?

Réservez en avance pour les vacances scolaires !
Les offres de séjours aux Baléares et les chambres d'hôtel libres sont difficiles à trouver en dernière minute, l'archipel étant très prisé des touristes et la plupart des établissements souvent pleins car réservés en grande partie par les tour-opérateurs. Si vous souhaitez partir aux Baléares en plein été et aux vacances scolaires, il faut donc vous y prendre bien en avance (en hiver, les promos "Early Booking" sont nombreuses).
 
Optez pour des vacances aux Baléares à Pâques, en mai ou en septembre
Vous pouvez même vous y prendre en dernière minute... Pour obtenir des prix aux alentours de 350-400 € la semaine. C'est encore plus valable pour Ibiza où les tarifs varient du simple au double entre la demi-saison et l'été.
 
En plein été
​Mais seulement si vous aimez voir du monde (beaucoup !) et faire la fête (beaucoup aussi), en particulier si vous partez en vacances à Ibiza où les nuits estivales sont de réputation internationale (ne prévoyez pas de dormir beaucoup !) ! Il faut toutefois en avoir le budget : les tarifs flambent et peuvent même carrément doubler en août !

Comment partir moins cher aux Baléares ?

  • Quel moyen de transport est le plus économique ?
Depuis Paris
Ryanair est la solution la + économique !  La compagnie propose des vols low-cost pour les Baléares à – de 200€ A/R en plein été (trajets sur des samedis en juillet et août, réservés en avril) et pour 100€ env. au printemps. Elle vous oblige toutefois à partir depuis Beauvais : comptez 1h15 de trajet et 15€ pour faire Paris-Beauvais en aller simple en train. Il existe également une navette directe entre porte Maillot et Beauvais Tillé, qui vous coûtera 16€ env. l’aller (y aller en voiture est n'est pas judicieux : le parking pour 3 jours vous coûtera 38 € !). Vueling se défend bien avec des A/R à – de 200€ au printemps et à 250-300 € en plein été (départ d’Orly, avec ou sans escale).
 
Depuis la province
Depuis Lyon, Air Mediterranee, Swiss, Easyjet et Vueling proposent un niveau de tarifs équivalent : comptez un peu plus de 200€ l'A/R au printemps et des tarifs entre 200 et 300€ en plein été.
 
Depuis Marseille, Ryanair est, encore une fois la meilleure, avec des tarifs à – de 50€ au printemps (réservé un mois à l’avance pour mai) et surtout à – de 140€  l'A/R en plein été. Vueling se défend bien uniquement sur l’été puisque son niveau de prix reste en dessous de 150€ en juillet mais est plus poussive au printemps (les tarifs sont presque doublés par rapport à Ryanair sur les mêmes dates en mai)
 
Depuis Lille, le meilleur moyen consiste à décoller de l’aéroport de Bruxelles (1h15 de route depuis le centre de Lille contre 2h pour Paris) où les vols Jetairfly et Vueling se trouvent à – de 150€ l'A/R (tarif indicatif pour un départ en septembre, réservé en avance) et à – de 200€ en plein été.

Depuis Bordeaux et Nantes, Vueling est une excellente solution avec un budget de130€ environ pour un A/R en septembre (aller un samedi – retour un samedi) réservé plusieurs mois à l’avance et un peu moins du double en été (entre 220 et 260€ environ). Volotea et Air Mediterranee ne sont pas mal non plus : comptez de toute façon 200-300€ en août et 150€ en arrière saison.
 
  • Quels types d’hébergement au meilleur rapport qualité/prix ?
Notre formule préférée pour un séjour aux Baléares : vol + résidence + location de voiture
Sûrement le meilleur rapport "qualité-prix", surtout si vous partez aux Baléares en famille et pour visiter plusieurs îles (entre Majorque, Minorque, Ibiza et Formentera). On arrive à trouver des offres entre 600 et 800€ par semaine et par personne en juillet, à condition de s’y prendre un peu en avance (Il faut réserver dès Pâques)
A dénicher  par exemple sur  Nouvelles Iles
 
Séjour en hôtel ou club 3* + demi-pension
C'est ce qu'on trouve le plus sur le web et c'est, au final, le moyen le + économique de se loger aux Baléares. Même les routards vous le diront : il n'est pas vraiment intéressant de voyager d'hôtel en hôtel et les tarifs négociés par les tour-opérateurs sont difficiles à battre en fonctionnant à la nuitée. Ce type de séjour se trouve facilement à - de 500€ au printemps alors que le prix d'une nuitée seule en 3* en juin se situe au minimum à 70€ (plutôt au delà de 100), ce qui représente un budget d'environ 500€ rien que pour dormir 7 nuits sur place : si vous ajoutez les tarifs des billets d'avion, la restauration... Ça ne vaut pas le coup de se priver du séjour entièrement packagé !
A dénicher par exemple sur  Go Voyages
 
Les  formules "vol + hôtel" à Majorque en court-séjour.
On commence à en voir sur le Web et c'est un bon moyen de s’évader aux Baléares quelques jours sans payer plein pot. L’énorme avantage est qu’on trouve facilement des offres à partir de 200-250 €/pers. pour partir fin avril ou début mai donc à une excellente période climatique. Pour ce prix là, vous logerez en appart’hôtel, ce qui est une solution sympa en terme de liberté et de confort (on peut préparer ses repas soi-même et économiser sur le budget resto ! ). Comptez toutefois un peu plus pour partir en hôtel 3 ou 4* (plutôt 300/350 €).
A dénicher par exemple sur Lastminute
 
La solution insolite : les agrotourismos ou les monastères
Les agrotourismos sont d’authentiques fermes (appelées » fincas ») réparties dans l’arrière pays à Majorque et un peu à Ibiza ou Minorque. Réhabilitées en gîtes, souvent de luxe, elles disposent de chambres ouvertes aux voyageurs et offrent un niveau de confort plutôt standing (piscines, spa…). C’est une solution luxueuse et typique pour se loger à Majorque, à condition d’en avoir le budget. 
Autre solution sympa : les monastères de Majorque, souvent perchés sur les sommets, offrent à la location des cellules de confort simple à petit prix. Sympa et original !
A dénicher par exemple sur Abritel

* Les tarifs sont fournis à titre indicatif et correspondent à ceux trouvés sur le web au moment de nos recherches. Le marché du voyage évolue en temps réel : les prix aussi !

Nos astuces et bons plans pour vos vacances aux Baléares

- Négociez en basse saison ! S'il est difficile de trouver un hôtel libre en plein été, les tarifs des nuitées en basse saison peuvent parfois perdre 30 à 50%. Il ne faut pas hésiter à négocier avec les hôteliers qui ne peuvent pas compter sur les tour-opérateurs pour remplir toutes leurs chambres comme c'est le cas en haute saison : ils sont donc prêts à quelques (gros) sacrifices et c'est l’occasion pour vous de faire des (bonnes) économies ! Attention, sur le littoral, la haute saison se situe entre juin et septembre, tandis que dans l’arrière pays, les hôtels sont plutôt complets au printemps.

-  Louez une voiture.  Indispensable pour profiter pleinement de l'archipel, dénicher les petites criques secrètes et surtout fuir les hordes de touristes qui s'entassent sur les plages les plus célèbres (où vous aurez parfois du mal à jeter votre propre serviette…). Le mieux est de réserver son véhicule en avance et sur internet : les gros loueurs internationaux proposent des prix plus intéressants si on réserve et pré-paye en ligne et les courtiers négocient les tarifs en gros, ce qui permet de faire de bonnes économies.

- Ou un scooter ! Un moyen de locomotion très utilisé aux Baléares et surtout intéressant en terme de tarifs et d’organisation puisqu’on peut en réserver à tous les coins de rue (surtout à Palma) dans des agences locales. Attention toutefois à bien vérifier l’état des feux et à être très vigilant si vous circulez de nuit.

- Prenez le train et revenez en bus… Pour découvrir Soller au départ de Palma avec le Ferrocarril de Soller. En fonction depuis 1913, ce petit train en bois typique vous permettra de faire une belle ballade de 27 km au petit goût d’autrefois et dans un cadre qui a vraiment du cachet. Comptez 19.50€ pour l’aller/retour et 12.50€ pour l’aller simple (le retour en bus ne vous coutera que 2.70 €). N’oubliez pas d’aller au port de Soller via le tram pour 5€ aller (le billet complet aller-retour Palma – Soller – port de Soller est à 28 €, soit quelques euros de plus qu’avec un retour en bus)

- Prévoyez votre budget pour les visites ! Car aux Baléares, elles sont chères et même les églises sont payantes. Pour  visiter les grottes de Drach, par exemple, il vous en coutera 14.50€ par adulte. De même, la cathédrale de Majorque n’est accessible que moyennant 6€. Notre astuce : si votre budget est limité, cherchez les monuments moins courus, certaines grottes de Majorque se visitent pour – de 10€ tandis que des petites églises pleines de charme sont dispos dans les ruelles perdues de Majorque.

- Faites attention à la TVA ! Elle n’est pas toujours (pas souvent même !) incluse dans les tarifs des restaurants et des hôtels. Il faut en moyenne ajouter 10% mais le supplément peut aller jusqu’à 12 à 16% dans les endroits plus huppés.

- Gardez les pieds dans l’eau… Car globalement et contrairement à ce qu’on pourrait croire, les hôtels sont bien moins chers sur le littoral que dans les terres ou dans les grandes villes comme Majorque. Pour une fois qu'avoir les pieds dans l'eau coûte moins cher, on ne va pas s'en priver !

- Optez pour des vacances à Minorque qui est réputée bien moins chère que ses voisines Majorque ou Ibiza. Vous y serez aussi plus tranquille !

- Fuyez les excursions et les activités qui vous semblent trop alléchantes en terme de prix (parfois même elles sont gratuites) : ce sont en fait, très souvent, des pièges à touristes pour vous vendre des articles (de manière pressante et très désagréable d’ailleurs).

- Posez parfois votre guide de voyages. Il est indispensable mais beaucoup de routards ont pu noter que les établissements cités dans les guides avaient tendance à augmenter leurs tarifs. Du coup, le bon plan devient... moins bon, non ?

Pour info...

Une nouvelle taxe touristique sera mise en place dès le 1er juillet 2016. Celle-ci s'appliquera à tous les établissements (locations, hôtels et croisières) et les clients devront régler cette somme sur place directement auprès de l'hôtelier. Les tarifs oscilleront entre 0.5 € et 2 €. Cette taxe servira à financer l'amélioration des infractures touristiques ainsi que la préservation du milieu naturel.