Nos experts dénichent un par un
les meilleurs bons plans voyages
Comme 2 millions d'abonnés, recevez nos bons plans !
INSCRIVEZ-VOUS
Bali, Indonésie

Quelle est la météo à Bali ?

A quelle saison partir à Bali ?
Le climat de Bali, de type équatorial, est marqué par deux saison distinctes :
- Une saison sèche de mai à novembre
- Une saison humide de décembre à avril
 Les variations de températures sont très faibles entre les deux.

On pourrait vous dire que la meilleure saison pour un voyage à Bali se situe en saison sèche mais en fait, la saison humide n'est pas mal non plus : bien qu'abondantes, les pluies sont courtes et ne gâchent pas du tout la fête. Elles sont brèves et tombent surtout la nuit (d'ailleurs il peut pleuvoir aussi en saison sèche : averses courtes en fin de journée) tandis que les paysages sont somptueux ! Le meilleur compromis est peut-être de choisir l'entre deux : avril-mai-juin ou octobre-novembre-décembre, ni totalement saison sèche, ni totalement humide...
 
Températures moyennes : 23/32° toute l'année (fourchette haute en saison humide, fourchette basse en saison sèche)
 
Il pleut quand ? Un peu pendant la saison sèche et pas mal pendant la saison humide. Mais rien de bien méchant non plus, ce n'est pas une vraie mousson comme on peut la connaitre ailleurs en Asie : les averses sont plutôt localisées en fin de journée ou la nuit. L'humidité est par contre assez élevée.

Quand réserver et partir à Bali au meilleur prix ?

Entre les deux saisons pour avoir le meilleur rapport "qualité-prix"
Partir à Bali en juin ou en novembre est une bonne alternative : on est dans un entre-deux climatique, le pic touristique (situé en juillet et août) n'est pas encore là ou est déjà passé, les prix sont donc raisonnables. Ce sont deux moments parfaits pour faire de bonnes affaires !

En saison humide pour  les petits budgets
A cette saison, il y a beaucoup moins de touristes à Bali, les tarifs des hébergements et des vols s'en ressentent donc. C'est là que vous trouverez des offres de voyages à Bali en promo et que vous pourrez négocier le plus facilement et de manière significative. C'est aussi là que les amateurs de nature (et de photos) apprécieront le plus les paysages (rizières et plantations verdoyantes, ciels sublimes...) !

N'oubliez pas de réserver votre vol pour Bali en avance, si vous partez en routard
Vous connaissez la chanson : sur le marché aérien, + on réserve tôt, meilleurs sont les tarifs ! N'hésitez pas à regarder et à comparer les prix plusieurs mois à l'avance. Pour l'hébergement, par contre, vous n'êtes même pas obligé de réserver (sauf pour votre arrivée) : il y aura toujours de la place quelque part !

Évitez juillet-août et les vacances de Noël (jusqu'à mi-janvier)
Ce sont les deux pics touristiques de l'île : non seulement, les touristes aiment partir dans des îles de rêve à ces périodes mais en plus, les Balinais sont aussi en vacances ! Les prix des vols et des séjours s'en ressentent fortement : c'est vraiment cher ! Il n'est pas rare de voir les tarifs des séjours packagés augmenter de 1000 ou 1500€ (quand ils sont dispos ! ) et les prix des vols peuvent facilement doubler ! Bref, ce n'est pas un bon plan !

Comment partir moins cher à Bali ?

  • Quel moyen de transport est le plus économique ?
Formalités pour Bali : le visa est obligatoire. Deux solutions : on peut prendre un visa 30 jours (renouvelable 1 fois) directement sur place pour 35 US$ (ou 21€ Appoint en dollars) ou obtenir un visa 60 jours auprès de l’ambassade avant le départ (40€). Les dépassements de séjour coutent chers (amende 30$/jour) : abstenez-vous !
Une taxe de sortie vous sera demandée à votre départ de Bali : prévoir 200 000 roupies indonésiennes (10€ env., à régler en roupies). Prévoir argent liquide (photo d'identité inutile)


L'aéroport international Ngurah Rai est le seul aéroport de Bali, il se situe à 15km environ de Denpasar, entre Kuta et Jimbaran où se concentrent les plages (et les touristes !). Aucune compagnie aérienne n'assure de vol direct pour Bali depuis la France : vous ferez forcément une escale ! Temps de vol : 17/22h environ.

Depuis Paris
Pour dénicher un vol pas cher pour Bali, on a plusieurs solutions avec des temps de trajet + ou - longs et un niveau de tarifs + ou - équivalent (selon périodes).
---) Air France/KLM (en partage de codes : vous pouvez réserver chez l'un ou chez l'autre) avec correspondance à Amsterdam
---) Les compagnies du Golfe : Qatar Airways (escale à Doha), Etihad (escale à Abu Dhabi), Oman Air (escale à Mascate), Emirates (escale à Dubaï)... Qatar Airways et Etihad sont souvent les mieux placées en terme de budget. A savoir : Qatar Airways, Oman Air et Emirates sont en partage de code.
---) Les compagnies asiatiques : Singapore Airlines (escale à Singapour), Thaï Airways (escale à Bangkok), Malaysia Airlines (escale à Kuala Lumpur), Korean Airlines (escale à Seoul)...
Budget : entre 700 et 900€ A/R en basse saison, entre 1100 et 1500€ aux vacances scolaires de Noël ou d'été. Les tarifs s'entendent en réservant plusieurs mois à l'avance. En dernière minute et en haute saison, le prix du billet d'avion A/R dépasse facilement les 2000€.

Pour payer encore - cher, on peut aussi prendre un vol direct "Paris-Jakarta" puis faire "Jakarta-Denpasar" avec une compagnie low-cost asiatique type Air Asia (petits prix et très bon confort).
Sur Qatar Airways et KLM, on trouve des vols pas chers pour Jakarta à - de 600€ A/R (basse saison). Tarifs du vol "Jakarta-Denpasar" sur Air Asia : à partir de 546000 roubles indonésiennes soit 35€ environ l'aller simple. Si vous êtes flexible et que vous vous y prenez un peu en avance, vous pourrez avoir votre vol à - de 650/700€ A/R. Les formalités pour Jakarta sont les mêmes que pour Bali.

Depuis la province
La meilleure solution est, pour nous, de prendre un vol KLM (au départ de Lyon, Marseille, Nantes, Toulouse...). La correspondance se fait à Amsterdam (escale unique) et le niveau de tarifs est raisonnable : 800/900€ env. en basse saison. Temps de trajet : 19/22h environ.
Vous pouvez, bien-sûr, aussi envisager de rejoindre Paris par vos propres moyens pour aller prendre un vol sur l'une des compagnies citées ci-dessus.
 
  • Quels types d’hébergement au meilleur rapport qualité/prix ?
A savoir côté budget : les tarifs des hôtels sur place n'incluent pas forcément les taxes (qui peuvent aller jusqu'à 21%). Renseignez-vous !
 
Notre formule préférée pour un séjour plage à Bali : 2 semaines en hôtel + petit dej (vol inclus)
Pas forcément un mauvais plan, étant donné le prix du vol sec ! C'est le type d'offres que vous trouverez en majorité sur les sites de voyagistes. Vous logerez généralement sur les plages du sud (à Kuta, Sanur, Jimbaran, Seminyak...) dans des hôtels 2 à 4* avec piscine. Les transferts depuis l'aéroport sont presque toujours inclus. Au final, cette formule permet d'organiser des vacances pas chères à Bali : les tarifs démarrent à - de 1300€ en basse saison et on a pas mal d'offres aux alentours de 1500€/pers. Pour les vacances scolaires de Noël ou d'été, on est plus proches de 2000 à 2700€ le séjour.
A savoir :
Vous trouverez peu d'offres disponibles entre Noël et mi-janvier (dates des vacances pour les Balinais)
C'est un peu le bazar pour s'y retrouver dans les durées de séjour proposés : n'hésitez pas à bidouiller les moteurs de réservation, plusieurs durées sont proposées chez la plupart des voyagistes. Lorsqu'il est mentionné "2 semaines", vous passerez généralement 10 nuits sur place, la différence de prix n'est pas énorme par rapport à un séjour 7 nuits (durée un peu juste, selon nous, quand on fait + de 16h de vol à l'aller et au retour)
A dénicher par exemple sur :  Partir Pas Cher

Une villa de rêve ou un hôtel de luxe... En vente privée !
Une formule + standing mais qui ne coute pas forcément + cher quand on met tous les frais bout à bout ! Pour que ce soit raisonnable et vraiment la classe (style pour une lune de miel), allez voir du côté des sites spécialisés dans le voyage de luxe comme Voyage Privé.  Les tarifs sont loin d'être déraisonnables : comptez généralement - de 1500€/pers. pour passer 10 nuits en villa privée ou en hôtel 5* + petit-déjeuner, hors saison (mais plus de 2000€ aux vacances scolaires), c'est équivalent à ce qu'on trouve hors promo sur des hôtels de gamme inférieure. C'est donc une solution à ne pas écarter forcément lorsqu'on est seulement 2 et qu'on ne souhaite pas partir sur une longue durée. Si on paye son vol 900€ A/R et qu'on loue une villa vraiment standing pour 150/250€ la nuit ou 600/1000€ la semaine, on n'est pas forcément gagnant à se débrouiller par soi-même !

Louer chez l'habitant : les homestays et guesthouses
Ceci dit, loger chez l'habitant à Bali est généralement un bon plan et vous trouverez pas mal d'offres de "Homestays" sur place. Si vous restez longtemps, vous pouvez vous permettre de réserver vos 2 premières nuits et d'aviser ensuite. La qualité est variable mais globalement, on a des trucs pas mal du tout pour - de 20€ la nuit, petit-déjeuner inclus. N'hésitez pas à négocier et à choper quelques adresses sur les forums de voyageurs pour vous aiguiller sur place. Les tarifs en basse saison sont évidemment bien moins élevés.
A dénicher sur place.
Vous pouvez aussi regarder du côté des sites spécialisés dans la location de particulier à particulier : sur Airbnb, par exemple, on a pas mal d'offres de chambres privées chez l'habitant entre 20 et 35€ la nuit tandis que sur les sites comme Abritel, on trouve plutôt des villas à partir de 80€ la nuit (mais comptez plutôt 100/150€) et dès 4/500€ par semaine.

* Les tarifs sont fournis à titre indicatif et correspondent à ceux trouvés sur le web au moment de nos recherches. Le marché du voyage évolue en temps réel : les prix aussi !

Nos astuces et bons plans pour vos vacances à Bali

A noter :  RP = roupie indonésienne (s'appelle aussi IDR). 10000 RP = 0.65€

- Emmenez des Euros ! Vraiment pas la peine de prévoir des Dollars pour faire du change à Bali, les Euros sont acceptés tout aussi facilement et du coup, vous ne paierez qu'une seule commission (si vous prenez des Dollars, vous en paierez 2 : 1 pour convertir les € en $, 1 autre pour changer les $ en roupies). Pour le change, évitez les bureaux de l'aéroport et des hôtels qui sont moins avantageux que les bureaux indépendants (comparez les taux et les commissions avant d'en choisir un ! ) ou retirez directement avec votre carte bancaire (renseignez-vous à votre banque pour connaitre les frais). A savoir : dans les endroits touristiques (comme Kuta, Seminyak...), beaucoup d'établissements  acceptent le paiement en carte bancaire (hôtels, restaurants, boutiques, centres de plongée...).

- Prenez les shuttles (navettes privées) !
C'est un bon plan pour aller d'une ville à une autre et/ou faire des trajets de + d'1h. Il s'agit de minibus collectifs qui transportent principalement des touristes mais ce n'est pas une solution à bouder pour autant car elle est bien plus confortable et pas forcément plus chère que le bemo local. De nombreuses agences (mais aussi des particuliers) assurent ces trajets : les tarifs sont indiqués sur des pancartes, à vous donc de comparer ! La compagnie Perama est l'une des plus connues (et l'une des plus présentes). Le plus souvent, la navette fait la tournée des lieux d'hébergements pour ramasser les voyageurs ayant réservé leur place. Budget : 3.5€ pour faire "Kuta-Ubud" (env. 50000 RP)...
A noter : pour les courts trajets quotidiens, le Bemo reste une bonne option : la course revient généralement à - de 1€

- Ou réservez un chauffeur. C'est une option choisie par de nombreux touristes et elle n'est pas très chère en plus d'apporter pas mal de tranquillité et de faire travailler un local. Il s'agit en fait de réserver une voiture avec guide-chauffeur chargé de vous emmener dans tous les lieux touristiques (à voir avec lui ce que vous voulez) et de vous attendre sur place. La plupart font plus que ça et vous propose aussi d'autres idées de visite, vous donne des explications, vous emmène vers des lieux connus des autochtones... Pas mal d'entre eux sont anglophones et certains sont même francophones (et plus chers ! ) ! Le chauffeur se réserve à la journée mais on peut moduler facilement : il suffit de s'entendre avant. Si c'est un indépendant, le tarif inclut généralement le transport, l'essence et son hébergement sur place si besoin. Budget : 400 à 600 000 RP par jour (25 à 40€ env.). Si vous passez par une agence de locations de voiture, vous paierez le prix journalier de la location + l'essence + le chauffeur et son repas.
Adressez-vous à votre hôtel qui possède forcément des contacts et faites un tour sur les forums : de nombreuses coordonnées circulent (chauffeurs testés et approuvés en direct).
 
- Mangez local dans les "warung". C'est comme ça que se nomment les petits restos locaux. Ce sont généralement des petits commerces familiaux qui peuvent prendre la forme d'un stand dans la rue, d'une cahute au bord de route, d'un resto en dur, d'une cabane... C'est le moyen le plus économique de se nourrir en Indonésie : on y mange des produits locaux et des plats typiques pour pas cher du tout. Budget : un plat = 15000/25000 RP soit 1€/1.5€. Comptez - de 4€/pers. et par jour si vous prenez tous vos repas dans un warung. Un conseil toutefois : allez y mollo sur les épices, on est pas habitués par ici...
A noter : achetez aussi des fruits sur les petits marchés et les stands (il faut les laver à l'eau minérale !), ça ne coûte rien du tout !

- Négociez tout ! Les taxis, les hôtels, les guides, les excursions... Et même dans les boutiques où les tarifs peuvent toujours être divisés par 3 ou 4 ! Si vous êtes le 1er acheteur de la journée, le marchand essaiera de réaliser la vente pour placer la journée sous de bons augures. S'il accepte votre prix, achetez l'objet comme convenu ! Faire perdre la face à quelqu’un est considéré comme un vrai manque de respect en Indonésie.

- Prenez masques et tubas ! Pas envie ou pas de budget pour essayer la plongée ? Avec le snorkeling, vous pourrez observer gratuitement des ribambelles de poissons colorés, des plantes en tout genre, des tortues et même des dauphins ou des (gentils) requins... Pas besoin de compétences particulières mais quelques précautions s'imposent : n'oubliez pas les chaussures de baignade et mettez un t-shirt pour éviter les douloureux coups de soleil sur le dos. Faites aussi attention aux courants.
Meilleurs spots : Tulamben (épave du Liberty), iles de Nusa Penida et Nusa Lembongan (raies mantas petits requins, coraux...), Padang bai (barrière de corail), île de Menjangen (parc national), Coral Garden à Jemeluk-Amed), Japanese shipwreck (quelques km au nord d'Amed), les îles Gili

- Louez un scooter... Seulement si vous êtes (très) aguerri ! C'est un bon moyen de découvrir Bali et ça ne coûte vraiment pas cher... Mais c'est aussi très dangereux et source de bien des problèmes (sinon, ce serait trop simple ! :-) Non, sans rire, les accidents de scooter sont la 1ère cause de mortalité pour les touristes à Bali) ! De nombreuses agences locales proposent des scooters ou des motos à louer à la journée. Budget : 40 à 50000 RP par jour soit 2/3€. Attention, il faut impérativement un permis de conduire international pour circuler en 2 roues en Indonésie (demande à faire en préfecture avant votre départ : c'est gratuit !), on roule à gauche (en principe mais vous improviserez souvent) et le port du casque est obligatoire (sangle attachée en toute circonstance). A contrôler avant de louer l'engin : freins, pneus, phares, état général, immatriculation et assurance conformes (papiers du véhicule à bien checker) mais aussi fonctionnement du klaxon (à Bali, il faut absolument klaxonner pour avertir de sa présence !). Veillez à ne rouler que le jour (attention, il fait nuit tôt en toute saison : aux alentours de 18h).
Un mot sur la police : les contrôles de police sont fréquents pour les touristes et évidemment, ils se soldent très souvent par une amende injustifiée "à payer sur place" (en pratique elle sert à arrondir les fins de mois de l'agent !)... Vous devez présenter votre papier international ainsi que votre permis national (si vous louez une moto, vous devez posséder le permis moto en France) et les papiers du véhicule. Pour l'amende, plusieurs solutions si vous êtes en règle : refusez de payer en restant ferme (généralement, on n'a pas trop de problème) ou au pire négociez le prix en n'ayant qu'un petit billet sur vous !

- Sortez de Kuta beach... Si vous n'êtes pas fan de tourisme de masse, d'ambiance bling bling, d'embouteillages de serviettes et de surfeurs australiens bronzés ! :-) Pas vraiment le coin préféré des routards en quête d'authenticité, donc... Mais l'un de ceux les plus fréquentés et celui qu'on voit souvent dans les offres du web. Si votre séjour à Bali se résume à ça, probable que vous reviendrez fort déçu. Quelques pistes pour une expérience balinaise plus typique entre deux bronzettes sous écran total : randonner sur le mont Bantur, se balader à Ubud (le foyer artistique de Bali), explorer les rizières autour de Manduk et Sidemen, visiter les temples, faire les îles (Nusa Penida, Lembongan, Menjangen, Gili...)..

- Respectez quelques règles. Pensez à  mettre un sarong ou une écharpe autour de votre taille pour entrer dans un temple (il faut séparer la partie pure de la partie impure); à ne pas toucher la tête des enfants; à ne pas vous servir de la main gauche pour manger, prendre quelque chose, désigner quelqu'un... ;  à vous déchausser pour entrer dans un temple ou chez quelqun; à ne pas vous tenir face à une personne en ayant les mains sur les hanches, à ne pas hausser la voix et éviter de vous fâcher...