Nos experts dénichent un par un
les meilleurs bons plans voyages
Comme 2 millions d'abonnés, recevez nos bons plans !
INSCRIVEZ-VOUS
Costa Rica

Quelle est la météo au Costa Rica ?

A quelle saison partir au Costa Rica ?
Le Costa Rica profite d'un climat tropical humide aux températures très stables toute l'année. On distingue 2 saisons : 
- 1 saison sèche, de décembre à avril
- 1 saison humide, de mai à novembre
Mais on dénombre aussi beaucoup de micro-climats : la côte Caraïbe est bien plus humide que la côte Pacifique, il peut faire frais en montagne, le centre est plus tempéré...

Le meilleur moment pour visiter le Costa Rica est donc la saison sèche mais y aller en saison humide n'est pas interdit non plus, à condition de prévoir son itinéraire en fonction et de savoir où on met les pieds !

​Températures moyennes (San José)
Entre 15 et 25° de décembre à mars
Entre 17 et 28° d'avril à novembre

​Il pleut quand ? De mai à novembre et beaucoup : inondations et torrents de boue sont fréquents, surtout en septembre-octobre.

Quand réserver et partir au Costa Rica au meilleur prix ?

Il faut s'y prendre en avance pour voyager au Costa Rica en décembre, en été et durant la Semaine Sainte (Pâques)
Décembre représente le gros pic touristique du Costa Rica : c'est généralement là que les billets d'avion et les hébergements sont les plus chers et que les dispos partent le plus vite. Durant la saison humide, juillet et août sont les 2 mois les plus chers bien que le temps ne soit pas idéal : il faut aussi bien anticiper pour réserver son billet d'avion si on veut voyager sur cette période.

Un voyage pas cher au Costa Rica, c'est possible... Si on part en saison humide !
Les tarifs sont beaucoup - chers étant donné que c'est la basse saison et que les touristes sont absents ou presque. On peut réussir à trouver des prix divisés par 2 pour les hôtels. Il faut toutefois garder à l'esprit que les conditions idéales ne sont vraiment pas réunies : il faut adapter son itinéraire en fonction des aléas climatiques et des micro-climats
 locaux et éviter quand même les mois de septembre-octobre où les pluies sont torrentielles et beaucoup de routes impraticables. Prévoir plutôt de partir en début de saison humide, vers mai-juin. Un bon plan pour les voyageurs avertis seulement. A savoir : il est très facile de négocier les prix en saison "verte".

Comment partir moins cher au Costa Rica ?

Nos formule préférée pour un séjour au Costa Rica : le circuit aventure !
C'est, selon nos experts, le meilleur mix entre un circuit tout organisé et un trip routard pas organisé du tout ! C'est donc la formule à choisir quand on ne veut ni de l'un ni de l'autre ! De plus en plus de tour-opérateurs se spécialisent dans les offres de circuits aventures, vacances nature et découverte, treks, circuits découvertes... Pas mal d'atouts à ces offres : on se concentre sur l'essentiel avec une immersion maximum (découverte, échanges avec les populations, gastronomie locale...) et beaucoup d'authenticité. D'ailleurs, la majorité de ces offres mettent volontairement de côté le côté "grand luxe" pour sortir des sentiers battus et adopter l'ambiance routard tout en gardant le cadre et l'accompagnement (hébergements de confort simple, repas typiques...).  Du coup, c'est une formule assez éthique et les tarifs bougent relativement peu sur l'année. Budget : à partir de 2200/2800€ env. pour un circuit de 2 semaines env.
A dénicher par exemple sur Nomade Aventure

Les offres de circuits organisés "classiques" sont assez nombreuses pour le Costa Rica. Les tarifs démarrent aux alentours de 1700/1900€ pour une semaine en pension complète et peuvent atteindre 3500€ pour des itinéraires + complet de 15 jours. On a aussi des formules "autotours" aux alentours de 2000€ pour 10 jours en petit-déjeuner et des offres de combinés "circuit + extension hôtel" qui incluent 3/4 nuits en tout inclus dans un grand hôtel international en bord de mer. Il y en a un peu pour tous les goûts. A savoir : les tarifs des circuits au Costa Rica sont très stables, ils ont le gros avantage de ne pas trop augmenter en haute saison, ce qui peut donc en faire une très bonne alternative (sachant qu'un billet d'avion en décembre peut atteindre 1200€ et une location de voiture coûter 500€ la semaine...). Mieux vaut réserver bien en avance pour avoir les meilleures dispos..
A dénicher  par exemple sur Vacances Transat
 
  • Quel moyen de transport est le plus économique ?
A noter côté budget : pour tout séjour de - de 90 jours, vous êtes dans l'obligation de prendre un A/R (ou de présenter la preuve d'une continuation vers un autre pays). Une taxe de sortie est à payer au moment de repartir : 29$ (CB, en colons ou en dollars us). Passeport valable au moins 6 mois
.
Attention aux escales aux USA : vous devez remplir un ESTA (Autorisation électronique de voyage). Le seul système habilité est l'ESTA du US Customs and Border Protection (US Department of Homeland Security) qui permet le paiement en ligne par CB, formulaires dispos en français. Vous devrez vous acquitter de frais administratifs fixes d'un montant de 14$ (attention aux sites non officiels ! ).


2 aéroports internationaux au Costa Rica : Juan Santamaría, à 17 km au nord-ouest de San José et Daniel Oduber Quirós à Liberia. 
La majorité des vols en arrivée depuis l'Europe atterrissent à San José. Durée du vol depuis Paris : 15H sans escale, 17/30h avec.

Beaucoup de vols pour le Costa Rica sont assurés par les compagnies nord-américaines avec un transit aux USA : American Airlines, United Airlines, US Airways, Continental Airlines, Air Canada... A noter qu'on effectue généralement un changement de terminal et qu'on doit donc récupérer ses bagages et repasser par l'enregistrement (généralement, ça se passe très bien). Les escales se font à New-York Newark, Houston, Miami, Atlanta... 

Iberia propose des billets d'avion pour le Costa Rica pas trop chers, avec 1 correspondance à Madrid. On peut aussi prendre un vol Air France/KLM ou British Airways avec transit à Amsterdam, Mexico, Panama, Londres... 

Budget : les billets d'avion se trouvent à partir de 600€ env. en tout début de saison humide et dès 900€ le reste de l'année mais les tarifs fluctuent beaucoup : il faut rester souple et ne pas avoir de jour de départ précis ! Le prix d'un A/R peut facilement atteindre 1200/1600€ en décembre. ​A noter qu'Iberia fait souvent partie des meilleures propositions.
 
  • ​​​​Quels types d’hébergement/formule au meilleur rapport qualité/prix ?
​​Une location de particulier à particulier
Le tourisme s'étant bien développé, on trouve aujourd'hui pas mal d'offres de locations entre particuliers au Costa Rica. Sur internet, on a du choix dans les formules : studios, gites, lodges, bungalows, maisons... Les tarifs démarrent à 25/30€ par nuit et peuvent aller du simple au double entre la saison humide (non peak) et la saison sèche (peak). Les prix sont exprimés soit en $ soit en colons. Pas mal d'offres incluent des durées minimales de séjours, variables.
A dénicher par exemple sur Abritel

Les hôtels, cabinas et lodges
Les cabinas représentent généralement la formule la plus économique pour se loger au Costa Rica quand on voyage en routard : penser à demander à voir les chambres avant, c'est souvent spartiate. Budget : 20/30$ la nuit.
On trouve aussi toutes sortes d'hôtels avec une gamme très variée de confort et de prix : de la simple pension de famille au resort international. 50/250€ la nuit selon standing.
Les lodges sont nombreux et souvent, ils offrent un cadre à couper le souffle, en pleine nature : le concept est assez écolo, avec le couvert inclus et parfois des activités (beaucoup sont tenus par des expatriés). Budget : 30/80€ la nuit
A dénicher directement sur place. Des adresses circulent sur les forums de voyageurs et on peut regarder les appréciations sur des sites comme Booking (il n'y a pas tout mais on peut se faire une idée)

* Les tarifs sont fournis à titre indicatif et correspondent à ceux trouvés sur le web au moment de nos recherches. Le marché du voyage évolue en temps réel : les prix aussi !

Nos astuces et bons plans pour vos vacances au Costa Rica

- Vérifiez votre assurance voyage. En cas de pépin de santé sur place, il faut savoir que les soins (hors soins d'urgence) sont payants et très chers (même dans les centres gérés par la sécurité sociale locale) et qu'on vous demandera une caution lorsque vous êtes admis à l'hôpital. Il est préférable également de prendre la totalité des médicaments dont vous pourriez avoir besoin lors de votre voyage. Vous pouvez souscrire une assurance "rapatriement/voyage" mais il faut savoir que ce type de contrat est en principe inclus dans votre carte bancaire. Vérifiez les conditions et les garanties auprès de votre banque.

- Partez avec des Dollars et prenez votre carte bancaire : la CB est acceptée partout au Costa Rica (Visa ou Mastercard). Prévoir des dollars américains (beaucoup plus courants que les €) ou les retirer sur place (selon frais pratiqués par votre banque), c'est généralement moins cher de les retirer sur place. Le mieux est de voyager avec des dollars et des colons pour s'adapter à toutes les situations (certains lieux affichent en Colons, d'autres en Dollars). A savoir : les Traveller's chèques sont difficiles à changer.

- Louez un 4X4. C'est un bon plan pour faire du tourisme au Costa Rica à son rythme et en toute liberté... A condition d'être très prudent sur les contrats (vérifier ce qui est inclus ou pas car il y a souvent de grandes différences entre le prix annoncé et le prix payé) et les assurances (la plupart des loueurs locaux n'incluent aucune assurance, qui est pourtant obligatoire). Pour louer une voiture au Costa Rica à la saison sèche, il faut impérativement réserver avant de partir et s'y prendre à l'avance. Vous pouvez aller voir sur les sites des courtiers comme Autoescape ou Rentalcars qui négocient les tarifs chez les grands loueurs internationaux ou chez les enseignes locales. Quelques noms fiables circulent aussi sur les forums de voyageurs : A1, De Bourbon, Tout Costa Rica... Budget : 30/70$ par jour
A savoir : le permis national suffit, l'assurance tous risques est fortement recommandée, les cartes bancaires incluent souvent une assurance pour location de véhicule à l'étranger mais toutes ne couvrent pas les véhicules 4X4, pensez à vous renseigner !

- Mangez dans un soda : comme dans beaucoup de pays d'Amérique Centrale ou Latine, faire ses courses au supermarché pour manger coûte souvent plus cher que d'aller prendre son repas au "boui boui" du coin... Qui vous sert en plus quelque chose de bien meilleur ! Les "boui-bouis" du Costa Rica s'appellent des "sodas", ce sont des sortes de cantines où on peut manger copieusement et pour pas cher. Goûtez au Gallo Pinto (mélange de riz et d'haricots noirs accompagnés d'oeufs brouillés, de morceaux de viande, de salade, de bananes plantains...), qui se déguste généralement au petit-déj (très copieux et nutritif). Vous pourrez aussi choisir le Casado qui se mange à tous les repas : c'est le plat traditionnel composé de Gallo Pinto, d'une viande en sauce, de légumes, de fruits...  tacos et tortillas en tout genre. Autres plats et accompagnements typiques : tortillas,  ceviche (poisson mariné), arroz con pollo, arroz con leche, tamal (chausson de pâte de mais farci), tacos...
N'hésitez pas non plus à faire une cure de fruits : vous en trouverez plein dans les villages, sur les bords de route... Ça ne coûte rien et c'est délicieux !

- Prenez le bus. Tous les gros sites touristiques du Costa Rica sont desservis par un réseau de bus national assez performant. Les trajets se font au départ de San José qui fait figure de plateforme. Il y a aussi une multitude de petits bus inter-villages. Il faut être bien en avance au départ à San José pour avoir de la place car ils se remplissent vite. Trajets lents et arrêts à la demande. Attention à bien garder un oeil sur vos bagages. Tarifs : de quelques centimes d'€ à 10/15$ pour les + longues distances.
Liste des horaires des bus à télécharger sur Visit Costa Rica, rubrique "Organisez votre voyage" puis "Itinéraires d'autobus" (en anglais/espagnol)
Il existe aussi des shuttles touristiques qui effectuent les plus longues distances, de ville à ville ou d'hôtel à hôtel. Pas authentique du tout mais parfois pratique pour s'économiser du temps. 2 compagnies principales : Graylines et Interbus (sites internet en anglais, réservation en ligne possible). Voir aussi les agences locales pour comparer les prix.

- Ou carrément l'avion. Deux compagnies assurent les vols intérieurs au Costa Rica (Sansa et Nature Air) : c'est beaucoup plus cher que le bus mais le gain de temps est indéniable et si on s'y prend en avance, on a des tarifs moins élevés. C'est donc une solution à ne pas écarter surtout si on ne reste pas longtemps au Costa Rica et qu'on ne vadrouille pas partout : voyager en avion permet d'en voir un maximum en un minimum de temps. Poids des bagages limité à 12 kg (les avions sont tout petits). Budget : comptez 70/100 US$ aller simple pour faire San José-Liberia, 80$ pour Tortuguero-Arenal...

- Prévoyez un budget "parcs et volcans". La majorité d'entre eux sont payants, ce qui a aussi contribué à les conserver intacts. Budget : 10/15$ par parc. A payer directement en $.

- Prenez masques et tubas ! Si vous n'avez pas envie ou pas le budget pour vous essayer à la plongée; mettez masques, tuba et palmes dans votre valise ! Le snorkeling ne coûte rien et on s'en prend plein les yeux aussi  : poissons multicolores, plantes sous marines, tortues, raies, dauphins et même (gentils) requins... Attention toutefois : la visibilité n'est pas toujours très bonne au Costa Rica, c'est donc souvent moins spectaculaire que dans des îles comme les Maldives, par exemple. Pas besoin de compétences particulières mais quelques précautions s'imposent : n'oubliez pas les chaussures de baignade et mettez un t-shirt (votre dos vous en remerciera). Faites très attention aux courants, en particulier côté Pacifique où c'est toujours bien agité ! A noter que parfois, on fait du snorkeling dans un Parc Naturel : il faut donc prévoir 10$ pour entrer. Meilleurs spots : Caño, Tortuga (touristique), Uvita, Cahuita...

- Optez pour un guide. Il est le plus souvent indispensable pour faire un trip dans la jungle ou visiter un Parc Naturel (car peu d'entres eux sont accessibles sans). De nombreuses agences locales proposent des excursions de toutes sortes : en kayak, à pied, en bivouac... Vous pouvez prendre le temps de comparer les prix sur place et de faire votre choix : vous pouvez toujours essayer de négocier. 
Il y a une liste de guides sur le site de Visit Costa Rica (rubrique "Organisez votre voyage" puis "Guides touristiques") et de nombreux noms circulent sur les forums de voyageurs.