Nos experts dénichent un par un
les meilleurs bons plans voyages
Comme 2 millions d'abonnés, recevez nos bons plans !
INSCRIVEZ-VOUS
Crète, Grèce

Quelle est la météo en Crète ?

A quelle saison partir en Crète ?
La Crète bénéficie d’un climat méditerranéen typique adouci par son statut insulaire qui amène vents et air frais venu de la mer. Vous y trouverez donc un climat très chaud en été, doux et ensoleillé aux intersaisons, frais et pluvieux en hiver.
 
Les meilleures périodes sont mai-juin et septembre-octobre. Au printemps, vous aurez un climat doux et vous aurez la chance de voir une Crète fleurie et verdoyante (elle est beaucoup plus aride en été). En septembre, les températures sont encore très chaudes et la mer est bien réchauffée… Que demander de mieux ?
Rien ne vous interdit non plus d’aller visiter la Crète l’hiver : il fait généralement beau en novembre-décembre et un peu frais en janvier-février avec pas mal de précipitations... Mais vous aurez l’île rien qu’à vous !

Températures moyennes et pluie
Mai-Juin : 15-27°
Juillet-aout : 22-29°
Septembre-Octobre : 19-27°
Janvier-février : 9-16°
Mars-Avril / novembre-décembre : 10-21°

Il pleut quand ? En décembre et janvier (14 jours en moyenne)

Quand réserver et partir en Crète au meilleur prix ?

Réservez en avance pour partir en Crète en été ! La Crète connaît une saison estivale très chargée et le pic touristique se situe généralement en août (sur la côte nord car au sud, on ressent moins cette affluence). Les prix flambent (ils ont même tendance à doubler) et vous aurez du mal à trouver des séjours en dernière minute à – de 800/900€. Seule solution : réserver dès mars-avril pour partir en été en particulier si vous voulez une formule club. N’oubliez pas non plus de vous y prendre plusieurs mois à l’avance pour réserver vos billets d’avion.
 
Partez au printemps ou en septembre pour obtenir le meilleur rapport "qualité-prix" ! C’est à cette période que c’est le plus agréable de voyager en Crète (moins de touristes, climat doux mais pas trop chaud, mer chaude…) mais c’est aussi là qu’on trouve les prix les plus sympas. La saison touristique commence (ou finit), les tarifs démarrent ou s’arrêtent doucement : on s’en sort généralement pour – de 400€ en mai-juin (en 3*) et les billets d’avion sont en dessous des 300€. A réserver en dernière minute !

Comment partir moins cher en Crète ?

  • Quel moyen de transport est le plus économique ?
Aegan Airlines (compagnie régulière grecque) est absolument imbattable sur tous les vols pour Héraklion et La Canée depuis Paris, Lyon, Marseille. Que l’on réserve pour mai ou pour le plein été (juillet-août), c’est elle qui nous sort les meilleurs tarifs (en réservant plusieurs semaines à l’avance). Prévoyez un budget de 200/250€ pour un A/R "Paris-Héraklion" ou "Paris-La Canée" en mai (350-400€ en été) et des tarifs aux alentours de 300€ depuis Lyon et Marseille (400/450€ en été). Seul bémol : les vols ne sont pas directs et vous ferez généralement une escale à Prague, à Vienne ou encore à Athènes. La franchise bagages est incluse.
 
Air Mediteranee se défend aussi très bien, en particulier depuis Nantes. Vous trouverez des A/R en mai à – de 500€, c’est le meilleur niveau de tarifs sur ce trajet. Depuis Paris, la compagnie propose également de bons tarifs mais des départs uniquement le vendredi et le lundi pour un budget d’environ 300€ aller-retour en mai et 400/450€ en été. Son atout est qu’elle propose des vols directs avec franchise de bagages et frais de dossier inclus.
 
Depuis Bordeaux, la solution la plus économique consiste à vous rendre à Paris ou à Toulouse pour prendre l’avion. Lufthansa propose des vols depuis Toulouse à – de 450€ l’aller-retour. Vous vous en sortirez pour – de 50-60€ sur le train en réservant longtemps à l’avance... Ajouté au prix du billet d’avion, c’est - cher que de réserver un vol Air France qui a du mal à faire mieux que 1000€ l’aller retour en mai.
 
Depuis Lille, encore une fois, il faudra vous rendre en Belgique pour bénéficier des meilleurs plans. Jetairfly propose des vols pour Héraklion depuis Charleroi à – de 500€ en plein été (Prévoir 1h15 de route en voiture pour faire Lille-Charleroi et un budget de 70 à 100€ pour 5 à 7 jours de parking).
 
  • Quels types d’hébergement au meilleur rapport qualité/prix ?
La location chez l’habitant en Crète
C’est le moyen le plus économique de voyager dans l'île quand on y reste plusieurs semaines ! Faciles à trouver partout (suivez les panneaux « Rent a room » ou « Room to let ») sauf en août, elles sont souvent très bien et offrent un niveau de tarif imbattable : prévoyez environ 40€/nuit pour la location soit un budget de 300/350€ pour une semaine complète.
A dénicher  par exemple sur Abritel

Les séjours packagés avec vols inclus sont toutefois vraiment à privilégier si vous prévoyez un voyage en Crète d'une seule semaine (ou même 2) : selon les formules, le coût des offres qu'on trouve sur le Web est à peine supérieur au prix d'un billet d'avion seul avec, en plus, un côté bien pratique quand on ne veut pas perdre de temps à l'organisation sur place. Ce n'est donc pas du tout à écarter même si vous êtes plutôt du genre à vouloir sortir des sentiers battus : l'offre vous fournit le vol et l'hébergement... A vous d'explorer le reste !

Un séjour 3* + petit-déjeuner (ou demi-pension)
C'est le meilleur compromis pour concilier confort, liberté d'explorer l'île et prix raisonnable... A condition de vouloir passer ses journées à vadrouiller et d'avoir juste besoin d'un pied à terre où dormir et prendre son petit dej ! C'est ce que vous trouverez d'ailleurs le plus sur les grands sites spécialisés  (type Promovacances ) avec des tarifs qui dépassent à peine celui d'un vol sec : on s'en sort généralement pour - de 400€ en demi-saison (printemps et automne) et on a pas mal d'offres à - de 500€ en plein été. Chaque année, on voit aussi des offres en toute dernière minute à - de 300€ : à improviser en avril, mai ou octobre !

Un club Héliades
C'est sûrement le meilleur rapport "qualité-prix" que trouveront les vacanciers amateurs de farniente et de vacances tout inclus... Et pour cause, Héliades est le vrai spécialiste de la Grèce et ses îles ! La marque possède plusieurs clubs 3 ou 4 sur l'île : ils sont généralement bien placés, près des grands centres d"intérêt (Agia Pelaghia, Agios Nikolaos, Bali...) et offrent un niveau de confort bien réputé. Côté budget, on est pas mal du tout : comptez 6/700€ juste avant l'été (ou juste après) et entre 1000 et 1500€/pers. En dernière minute, on arrive même à avoir des offres à - de 500€ pour peu qu'on tombe dessus ! En d'autres termes, Héliades est LE choix à faire si vous voulez aller en Crète en étant pris en charge en tout confort.

* Les tarifs sont fournis à titre indicatif et correspondent à ceux trouvés sur le web au moment de nos recherches. Le marché du voyage évolue en temps réel : les prix aussi !

Nos astuces et bons plans pour vos vacances en Crète

- Perdez-vous et dites « oui » à l’aventure ! Tous les voyageurs et amoureux de la Crète vous le diront : la Crète se découvre en toute liberté ! Il faut partir à l'aventure pour dénicher les criques secrètes, les plages désertes, les ruines antiques cachées… Il faut rouler, prendre des bus, des bateaux, marcher, crapahuter même, aller à la rencontre des gens… La Crète est une destination plutôt sûre où l’hospitalité est légendaire et où tout peut se négocier sur place : les locations chez l’habitant sont nombreuses et économiques et vous serez toujours accueilli à bras ouvert. Il est même possible qu’on vous invite à diner ou à dormir, comme ça tout simplement. Il s’agit donc d’une destination facile à « faire » en routard, même pour les gens seuls. Un conseil toutefois : partez 2 semaines au moins, si vous le pouvez et respectez les conseils habituels de prudence !

- Prévoyez des espèces ! Car en Crète, les commerçants équipés de terminaux de paiement en carte bancaire sont peu fréquents (les frais sont très élevés) sauf dans les gros resorts de marque internationale. Qu’à cela ne tienne, les distributeurs sont assez nombreux et aucun frais de retrait ne vous sera appliqué par votre banque si vous êtes ressortissant de la zone Euro. Attention, toutefois, les distributeurs dans le sud de l’île sont plus rares : mieux vaut anticiper !

- Mettez le cap au sud ! Pour trouver l’authenticité crétoise et barouder à petit prix. Si la Côte nord de l’île concentre la plupart des grosses zones touristiques (Héraklion, Rethymnon, La Canée). Le sud, beaucoup moins prisé des touristes (et des hôteliers), offre des merveilles à découvrir (des plages et des îles de toute beauté et peu fréquentées) et des possibilités d’hébergement et de restauration à prix très bas (qu’on peut négocier sans problème et sans que personne ne s’en offusque). C’est le seul endroit de Crète où la pression touristique ne se fait pas trop sentir en plein été.

- Prenez le bus ! Le système de transport collectif routier est plutôt performant en Crète et en plus il est assez bon marché si vous ne souhaitez pas louer une voiture. Les bus publics du KTEL desservent la plupart des points importants de l’île (zones touristiques, grandes villes…) pour un prix qui varie de 6 à 15€ l’aller, selon la distance. A savoir toutefois, les temps de trajet sont assez longs mais on peut facilement prévoir son itinéraire à l’avance en fonction des horaires. A savoir : si vous souhaitez aller à Héraklion, prenez le bus. Il est très compliqué de s’y garer.
Plus d'infos sur : le site de la KTEL

- Réservez votre location de voiture. Louer une voiture est selon nous, absolument indispensable pour profiter pleinement de cette île qui se traverse d’est en ouest en 4h ! Même si vous en trouverez directement sur place, le plus simple est quand même de prévoir votre location à l’avance, ne serait-ce que pour que votre véhicule vous attende à votre arrivée (souvent tardive avec les low-cost) et pour vous permettre d’obtenir des conditions fiables et sécurisantes (passer par un gros loueur ou un courtier est recommandé). De plus, les grandes enseignes offrent des prix avantageux si on réserve et paye en ligne. Pensez aussi aux courtiers qui négocient les tarifs en gros.
Notre conseil : prévoir obligatoirement une carte et si possible un GPS (les indications de direction sont insuffisantes et souvent tardives) et être très prudent (oui, oui, en Crète, mieux vaut circuler tout à droite sur la bande d’arrêt d’urgence qui est une voie comme les autres…).
A dénicher par exemple sur Hertz

- Mangez local ! En Crète, on mange bien et pour seulement quelques € à tous les coins de rue. Inutile donc de prendre une formule de restauration à l’hôtel : les échoppes locales et les supermarchés regorgent de produits régionaux pas chers (alors que les produits internationaux sont aussi chers que dans une grande ville française). A vous Mizithra (bien plus célèbre là-bas que la feta), tzatsiki, miel, huile d’olives, mezzes et pitas accompagné de raki ( avec modération ! )… 

- Réservez votre séjour à Santorin… à vos prochaines vacances ! Eh oui, on ne peut pas tout faire… Nombreux sont les touristes qui veulent profiter de leur séjour en Crète pour faire une escapade dans les Cyclades… Selon nous, si vous partez une semaine, prévoir une journée à Santorin ne vaut pas le coup : la traversée seule depuis Héraklion vous coutera une centaine d’euros et prendra à elle seule 4h aller-retour en megajet… Au final, vous en reviendrez frustré avec un budget sérieusement entamé. Notre conseil : revenez dans le coin et partez cette fois à Santorin, qui vaut bien à elle-seule plusieurs jours de visite !

- Restez sauvage ! Vous êtes allergique au monde ? Fuyez-le et optez pour des visites moins fréquentées. Les gorges d’Aradena sont tout aussi belles que celles, bien plus célèbres et fréquentées que Samaria (qui recueillent près de 3000 visiteurs par jour), elles sont aussi plus difficiles (renseignez-vous). Pareillement, le palais de Phaestos ne vous prendra que 20/30 minutes et 2€ de moins que le très couru palais de Knossos où vous jouerez du coude à coude. Jugé moins spectaculaire, il a l’avantage d’être resté « dans son jus » et de n’avoir subi aucune reconstitution (contrairement à Knossos). Sympa pour ceux qui aiment l’authentique !

- Un dernier conseil ? Révisez votre anglais… Sauf si vous parlez couramment le Grec ! En Crète, toutes les indications (dont les indications routières) sont également fournies en anglais. Très pratique pour déchiffrer les contrats de location de voiture (CDW : garantie dommages, TP : responsabilité civile, TW : garantie vol).