Nos experts dénichent un par un
les meilleurs bons plans voyages
Comme 2 millions d'abonnés, recevez nos bons plans !
INSCRIVEZ-VOUS
Sardaigne, Italie

Quelle est la météo en Sardaigne ?

A quelle saison partir en Sardaigne ?
La Sardaigne bénéficie d’un climat méditerranéen typique adouci par les vents qu’apporte sa position insulaire. Les étés y sont chauds (avec des températures au delà de 30°), les hivers y sont tempérés (le mercure descend rarement en dessous de 5°).

Les intersaisons sont idéales pour partir en Sardaigne : partez en mai et juin pour avoir du beau temps et admirer une végétation luxuriante (en mai, l’eau est encore un peu froide, par contre) ou en septembre/octobre car il fait beau et chaud, la température de l’eau est agréable (mais on a un risque d’averses). En juillet et août, il fait trop chaud à notre goût mais si vous décidez de partir à cette période, vous aurez quand même de l’ombre et de l’air.

Températures moyennes
Mai et octobre : 15/24°
De juin à septembre : 20/30°
Novembre : 12/20°
De décembre à mars : 9/16°

Il pleut quand ? Principalement en automne et pendant l’hiver où il y a aussi beaucoup de vent !

Quand réserver et partir en Sardaigne au meilleur prix ?

Profitez des promos pour la Sardaigne en dernière minute avant ou après l'été !
Les tarifs des séjours en Sardaigne ont du mal à descendre en dessous des 500/600€ même si on s’y prend en avance. Le secret est donc d’attendre les bonnes affaires, qui se font généralement en toute dernière minute aux intersaisons, en mai/juin ou en septembre/octobre. C'est là qu'on arrive à trouver des séjours en déstockage à – de 500 voire 400€ mais il faut être prêt à partir le samedi suivant !

Réservez en 1ère minute pour l'été
Les clubs sont facilement pris d'assaut et en plus, ce n'est pas donné : le meilleur bon plan consiste à profiter des promos "1ère minute" que toutes les marques lancent pendant l'hiver sur les dispos été. C'est toujours ça de pris et surtout ce n'est plus à prendre : les tarifs pour l'été qu'on trouve en mai-juin sont vraiment chers ! Pour le ferry, il faut aussi réserver dès l'hiver pour trouver les meilleurs prix... Après il sera vraiment trop tard ! Lorsqu'on s'approche de l'été, les traversées les - chères sont déjà remplies, les tarifs de ce qui reste deviennent alors carrément prohibitifs ! Enfin, pensez à réserver aussi bien en avance votre location de voiture pour les vacances d'été : il y a peu de dispos en dernière minute et ce qui reste coûte de toute façon vraiment cher ! 

Partez juste avant les autres !
Souvent, la semaine qui précède la 1ère semaine des vacances scolaires (de Pâques, de Toussaint ou d'été...) n'est pas très chère ! A bon entendeur...

Évitez juillet et août... Car franchement c’est (très) cher ! Vous aurez du mal à vous en sortir pour – de 900€/pers. si vous partez en club : les prix flambent vraiment et peuvent même doubler (ex : on a du 5/600€ en juin et du 1000/1100€ en août). D’ailleurs sur place aussi, tout est cher en été : les restos, les locations de voiture… Et il y a beaucoup de touristes ! Un chiffre qui donne le vertige : 80% du tourisme annuel de l’île se fait sur ces 2 mois de l’année, soit presque 8 millions de personnes… Ça fait du monde sur les plages !

Comment partir moins cher en Sardaigne ?

  • Quel moyen de transport  est le plus économique ?
L'avion
Il existe 4 aéroports en Sardaigne : Olbia-Elmas sur la Costa Smeralda (nord-est), Cagliari dans le sud de l’île, Alghero-Fertilia dans le nord ouest de l’île (aéroport où arrivent beaucoup de low-cost) et celui de Tortoli – Arbatax (situé sur la côte ouest), tout petit. Du coup, on a du mal à s'y retrouver... Allez, on fait le point !

Depuis Beauvais, Ryanair propose des vols low-cost pour Cagliari et Alghero (à réserver bien en avance !). Pour les intersaisons et l’hiver, on arrive à trouver facilement des prix à – de 70€ l’A/R. Pour le plein été, on s’en sort généralement pour - de 250€ l’A/R en réservant raisonnablement à l’avance (mai-juin).
Départs pour Cagliari les lundis, mercredis, vendredis et dimanches en haute saison (en basse saison, seuls les vols des mercredis et dimanches sont maintenus)
Départs pour Alghero les mardis, jeudis et dimanches jusqu’à fin octobre (pas de vols en hiver).


Depuis Paris
--) Avec Easyjet, on trouve des billets d'avion pas chers pour Olbia en vols directs de juin à septembre. Les tarifs en été (en partant en semaine) sont généralement à – de 200€ l’A/R mais attention aux départs le week-end qui peuvent être chers. En fin de saison, on tombe facilement à - de 100/150€ l’A/R.
--) Meridiana assure des vols directs pour Olbia de juin à septembre : comptez 250/300 € l’aller-retour environ.
--) Easyjet propose également des vols directs pour Cagliari en juillet et août uniquement. Les tarifs sont généralement situés entre 150 et  400€ l’A/R. 
--) Air France et Alitalia proposent des vols avec escale (à Rome) pour faire "Paris-Cagliari" en plein été : les tarifs sont généralement situés entre 150 et 250€ l’A/R mais attention aux temps de trajets qui peuvent être très longs (parfois + de 15h car escale toute une nuit en Italie)

Depuis Marseille, Ryanair est excellente pour Cagliari : les tarifs sont généralement situés entre 50 et 150 € l’aller-retour mais les vols n’existent qu’en haute saison.
Départs les mardis, jeudis et samedis en plein été, les mardis et samedis uniquement en mai-juin et septembre. Plus de départs à partir de fin octobre.
 
Depuis Lyon, Easyjet propose des vols pour Olbia en juillet et août uniquement. Budget : entre 200 et 300 € l’A/R (3 départs par semaine : mardi, jeudi et dimanche). Il n’y a pas de vols directs pour Cagliari ou Alghero, les vols avec escale ont des temps de trajet très longs (parfois 30 heures), certains comportent un changement d’aéroport.

Depuis Nice, on peut rejoindre Olbia par Easyjet d’avril à octobre. Les tarifs démarrent à – de 100 € l’A/R même en été à condition de voyager en semaine (lundi, jeudi) e peuvent aller jusqu’à 220/250 € si on part le samedi. En automne, on a des départs le samedi uniquement pour – de 70€ A/R.

Depuis Bâle-Mulhouse, on arrive à  trouver des vols pour Olbia à – de 100€ l’A/R en juin en octobre ou même tout début juillet. Les tarifs en plein été sont bien + élevés : comptez au moins 150/200€ A/R si vous partez sur les week-ends (les vendredi, samedi ou dimanches) en juillet et août.

Depuis Bordeaux, Volotea assure des vols directs pour Olbia en haute saison (de juin à octobre inclus) avec d’excellents tarifs : - de 100€ l’A/R en début et fin de période, entre 200 et 250€ en plein été.

Depuis Charleroi, Ryanair est capable de proposer des A/R pour Cagliari à – de 60 € l’A/R en juin et on trouve pas mal de tarifs à – de 150€ en plein été.

Le ferry
Si vous habitez la moitié sud de la France, c’est une solution plutôt économique et pratique qui vous évite de louer une voiture sur place. La SNCM/La Méridionale propose des traversées depuis Marseille pour Porto Torres (de nuit ou de jour, plusieurs départs/jour en haute saison). Si vous partez du nord, il faut faire 2 simulations : 1 pour votre trajet jusqu'à Marseille + le ferry, 1 pour un billet d'avion + la location de voiture.
Côté tarifs, mieux vaut vous y prendre bien en avance. On trouve des traversées à – de 500€ en juin et septembre grâce aux promos « Prima Sarde » (voiture + cabine incluse) mais les prix été sont très élevés si on ne réserve pas en 1ère minute (entre 800 et 1000€ pour 4 + voiture en plein mois d’août si on réserve en mai). Il faut donc s’y prendre dès l’hiver pour partir en été à prix raisonnables.
A dénicher sur : les offres Prima Sarde de la SNCM
 
  • Quels types d'hébergements au meilleur rapport qualité-prix ?
Un séjour en Sardaigne en hôtel club all inclusive… Mais avec un bon budget !
Les clubs offrent un bon rapport "qualité-prix" si on veut voyager en famille car ils ont l’avantage d’offrir pas mal de loisirs sur place et de garantir la maitrise de votre budget (avec la formule tout inclus, tous les repas sont assurés). C’est déjà pas mal puisqu’en Sardaigne, à part la beauté des paysages, les sports nautiques, la rando… L’offre d’activités pour les enfants est quand même limitée et il est aussi assez cher d’y manger sur le pouce. Budget : 5 à 700€/pers. en juin et septembre, 800/1200€ en plein été. La dernière semaine d’août et la semaine juste avant les vacances de Toussaint, on a des tarifs très attractifs tout comme en toute dernière minute en mai et juin. Notre astuce : réserver pendant les offres "1ères minutes été" qui sortent généralement tous les ans en hiver
A dénicher par exemple sur : Marmara

Les agriturismi
Ce sont des fermes ou des maisons de charme (attention, l’appellation est parfois usurpée !) offrant un service de chambre et table d'hôtes (avec cuisine du terroir issue de leur production propre). Certains proposent aussi un service d’hébergement de plein air (on plante la tente dehors, on mange et on a les sanitaires sur place). Budget : 30/50€ la nuit.
A dénicher sur place, quelques offres sur Booking

Le camping
L’île est plutôt bien fournie même si les tarifs à la nuitée sont supérieurs à ce qu’on trouve habituellement en Europe. Deux solutions s’offrent à vous : voir sur place en restant une nuit ou deux dans chaque (20/35€ la nuit en été) ou réserver une semaine complète via internet. Budget : 3/400€ la semaine en juin et en septembre, de 700 à 1200€ en plein été, c’est pas mal !
A dénicher par exemple sur : Vacanceselect (pas mal d’offres en courts-séjours)

La location de particulier à particulier
Il y a beaucoup d’offres sur le net mais attention aux tarifs en très haute saison (on a déjà vu des villas-de dingue certes- à 30 000€ la semaine !) ! On peut choisir de louer des apparts à la nuitée ou à la semaine. Les tarifs sont très variés : entre 700 et 2000€ la semaine en plein été selon le standing, les villas peuvent atteindre des tarifs bien plus élevés (de 3 à + de 6000€ la semaine), surtout sur la Costa Smeralda (à éviter sauf si vous avez les moyens ! )
A dénicher sur Abritel

* Les tarifs sont fournis à titre indicatif et correspondent à ceux trouvés sur le web au moment de nos recherches. Le marché du voyage évolue en temps réel : les prix aussi !

Nos astuces et bons plans pour vos vacances en Sardaigne

- Réservez votre location de voiture sur le net ! Avoir une voiture sur place est nécessaire si vous souhaitez découvrir un peu l’île (car en transport c’est compliqué) d’autant que le réseau routier local est de bonne qualité ! Mieux vaut directement passer par un loueur de grande marque en réservant en avance sur le net pour avoir les meilleurs tarifs et surtout des conditions fiables : la majorité d'entre eux proposent des tarifs plus bas si on réserve et paye en ligne. N’oubliez pas de prendre le kilométrage illimité ou de prévoir large (car vous allez vite faire pas mal de km).
A réserver sur : Hertz

- Emmenez votre GPS. Il est franchement indispensable car les panneaux de direction sont peu nombreux. La location de GPS coûte cher chez les loueurs (plusieurs dizaines d’€ par jour) : mieux vaut emmener le votre pour faire une sacrée économie. Avant de partir, assurez-vous que votre GPS comprend bien les cartes étrangères et mettez-les à jour ! (Eh, n’oubliez pas non plus d’emmener la connectique qui va avec, hein ! Socle, câble et cie)

- Et gardez des espèces pour faire le plein ! Si vous allez en station-service en dehors des heures d'ouverture (en général : toute la matinée à partir de 7H30 environ puis en fin de journée, après 16h), il faut impérativement vous munir de billets. La manip' est simple : il faut insérer le billet dans la machine qui délivre l'équivalent en carburant. A noter : si vous y allez avec votre propre voiture, sachez que seuls le sans plomb et le diesel sont à disposition sur l'île.

- Évitez les hôtels de la Costa Smeralda (nord-est), surtout en haute saison... Sauf si vous avez un budget vacances vraiment à rallonge ! Cette partie de l'île, très chic et très touristique, est un peu le "Saint-Tropez Sarde" : c'est un point de rendez-vous officiel de nombreuses personnalités du show-biz et de la jet-set, qu'elles viennent d'Italie ou de l'autre bout du monde... Allez-y; admirez les yachts de luxe, les hélicos privés et les mannequins; sortez en boite (si vous pouvez entrer !)... Mais vous avez tout intérêt à vous éloigner pour vous loger, manger ou faire du shopping en juillet et août ! Sont à éviter surtout : Porto Cervo, Porto Rotondo...

- Mettez le cap au sud, en été... Si vous n'êtes pas fan du monde et des plages blindées et que vous préférez un peu plus d'authenticité ! La plupart des gros complexes hôteliers se situent sur la côte nord de l'île et dans le sud, on trouve surtout de petits établissements ou des locations entre particuliers : c'est un peu - touristique donc un peu - cher aussi !

- Prenez le temps de monter dans le fameux « Trenino verde ». Ce petit train touristique est bourré de charme : il est vert, en bois et c'est une véritable locomotive à vapeur qui le tire ! Il est donc très lent mais il vous emmène vers des endroits et des paysages que lui seul peut atteindre ! Le service du Trenino Verde est en fonction de mi juin à septembre sur 4 lignes distinctes. La ligne "Arbatrax-Mandas" est réputée comme étant celle qu'il ne faut pas rater : le trajet dure 4h environ (2 départs par jour : 1 le matin, 1 l'après-midi). Tarifs approximatifs : 25€/adulte, 12€/enfant. Réservation en avance recommandée.
Plus d'infos sur : le site officiel du Trenino Verde

- Mangez des fruits et légumes ! En Sardaigne, vous trouverez pas mal de stands de vente de fruits et  légumes en bord de route, ils peuvent même être carrément devant chez les gens ! Fraîchement récoltés, ses produits sont aussi très bon marché ! Le bon plan pour économiser sur le budget "desserts et goûters" !

- Voyagez léger ! Coffre de toit, porte-vélo, remorque… N'hésitez pas à laisser à la maison ce qui n'est finalement pas si indispensable : les véhicules passent vite en gabarit non standard, ce qui alourdit fortement le tarif du ferry.

- Partez d’Italie : plus précisément il s’agit d’aller prendre le ferry à Gènes ou Livourne, ports depuis lesquels les traversées sont en théorie souvent moins chères. En pratique, c’est surtout valable quand on part avec une voiture pour le mois d’août où en effet, les tarifs des traversées le samedi peuvent passer du simple au double selon qu’on parte de France ou d’Italie (mais ce n’est pas une règle absolue non plus). C’est aussi quelque chose qu’il faut bien calculer car tout dépend d'où vous partez ! Depuis Lyon, vous mettrez 3h pour vous rendre à Marseille (coût du trajet : 60€ env.) et près de 5h pour aller à Gènes mais le trajet vers l’Italie vous coûtera quand même 100€ de + à l'aller ET au retour. Dans ce cas de figure, il faut au moins économiser 300€ sur le prix des traversées pour que ce soit rentable. Si vous habitez dans le Var, c'est sûrement un très bon plan ! Faites vos simulations !
Simulations sur Mobylines, par exemple

- Renoncez à la vue sur la mer pour le diner... Car les restos sont bien moins chers à mesure qu'on s'éloigne du bord de mer ! Poussez la porte des trattorias et des agriturismi pour un rapport "qualité-prix" au top !

BONS PLANS DU MOMENT