Nos experts dénichent un par un
les meilleurs bons plans voyages
Comme 2 millions d'abonnés, recevez nos bons plans !
INSCRIVEZ-VOUS

Quelle est la météo à Istanbul ?

A quelle saison partir à Istanbul ?
Istanbul bénéfice d’un climat méditerranéen tempéré à tendance océanique. Les étés y sont chauds mais pas trop, humides mais sans pluie. Les hivers sont froids, pluvieux, souvent neigeux. Les demi-saisons offrent des températures douces avec, toutefois, un climat assez changeant.
Istanbul est à découvrir de mai à octobre mais notre préférence va aux mois juste avant ou juste après l'été : fin mai, juin et septembre sont, selon nous, vraiment parfaits !
 
Températures moyennes
En juin et septembre : 15/26°
En juillet et août : 18/28°
De décembre à mars : 4/10°
En avril et novembre : 7/16°
En mai et octobre : 12/20°

Il pleut quand ? Beaucoup entre octobre et mars (le brouillard est fréquent à la même période et la neige n’est pas rare de décembre à mars) et un peu toute l’année.

Quand réserver et partir à Istanbul au meilleur prix ?

Réserver en dernière minute, hors été (ou ne réservez pas du tout !)
Sauf si vous voulez partir en juillet et août, il n'est pas forcément nécessaire de réserver en avance pour organiser votre escapade à Istanbul en mode routard : vous trouverez toujours à vous loger sur place (petits hôtels, auberges de jeunesse...) et on a toujours des billets d'avion à prix raisonnable en mai-juin ou septembre-octobre même en réservant seulement quelques semaines voire quelques jours en avance.

Mais anticipez pour partir en Turquie en plein été
Si vous voulez découvrir la ville en juillet et août, là c'est autre chose ! Elle est généralement bien remplie et il vous faudra anticiper un peu plus pour bénéficier de tarifs avantageux, en particulier en ce qui concerne les billets d'avion (les tarifs en plein été montent très rapidement et en dernière minute, c'est souvent hors de prix !). Même chose concernant l'hébergement : même si vous trouverez toujours de la dispo quelque part une fois sur place, pensez à réserver au moins vos 2 ou 3 premières nuits pour ne pas être pris de court.

Optez pour un week-end à Istanbul, en dernière minute !
Les offres déjà packagées "vol + hôtel + petit-déjeuner" qu'on trouve un peu partout sur le web pour passer 4 ou 5 jours sur place présentent des dispos larges qui vont généralement d'avril à octobre (parfois même on en a en hiver). Les meilleurs prix sont, le plus souvent, pour partir rapidement. C'est le type d'offres parfait pour se décider sur un coup de tête à prix mini.

Comment partir moins cher à Istanbul ?

Notre formule préférée pour un séjour à Istanbul : 4j/3n en petit-déjeuner + vol inclus
Si on ne veut aller qu'à Istanbul (et pas visiter Istanbul lors d'un trip dans toute la Turquie), opter pour un week-end packagé est, au final, la formule qui présente le meilleur rapport "qualité-prix". C’est d’ailleurs ce qu’on trouve le plus sur les sites de voyagistes. On est plutôt bien logés (3 ou 4*), on garde toute sa liberté (seul le petit-dej est inclus) et on peut partir durant la bonne saison pour un prix raisonnable : 3/400€ en mai, début juin et octobre, - de 500€ fin juin ou en septembre, entre 5 et 700€ en juillet et août selon la gamme d’hébergement.
A dénicher par exemple sur : Logitravel
 
  • Quel moyen de transport est le plus économique ?
Depuis Paris
Onur Air et Pegasus proposent des billets d'avion pas chers pour Istanbul. Ce sont les deux spécialistes de la Turquie et leurs niveaux de prix sont équivalents.
Pour le printemps ou juste avant l'été, vous trouverez des vols A/R pour Istanbul à - de 250€ (même en réservant seulement quelques semaines à l'avance mais à condition de partir en semaine) tandis que les tarifs pour la fin d'automne et d'hiver descendent facilement en dessous des 200€. Air France se débrouille bien aussi avec un niveau de tarif à peine supérieur.
Pour le plein été, on est plutôt aux alentours de 300/400€ en juillet et pas loin de 500€ en plein mois d'août (toutes compagnies confondues).
Attention, les tarifs des vols le week-end sont + chers de quelques dizaines d'€.
En été, on trouve aussi de très bons tarifs chez Transavia qui arrive à descendre en dessous des 300€ pour les départs en semaine.

Depuis la province
--) Depuis Lyon, Turkish Airlines propose des vols directs pas chers du tout : comptez 200/250€ environ l’A/R en mai-juin ou en septembre (plutôt 250/300€ si vous partez le week-end) et entre 300 et 500€ en été (plutôt 300/350€ en juillet et plutôt 400/500€ en août, c’est - cher si on part en semaine). Les tarifs en 1ère minute pour l’hiver démarrent à – de 200€.

--) Depuis Marseille, Air France propose de supers prix pour partir le week-end en été : on arrive même à trouver des A/R en vols directs à – de 300€ en août. De tout façon, on s’en sort généralement pour – de 400€ avec Pegasus ou Turkish Airlines (- de 300€ en réservant bien en avance). Les tarifs  en mai, juin et septembre commencent à – de 200€ (Pegasus, Turkish). En 1ère minute pour l’hiver, on peut trouver des vols Pegasus à – de 100€.

--) Depuis Nantes, il n'y a pas de vols directs pour Istanbul : comptez un bon 400€ pour un A/R en été, environ 300/350€ env. aux intersaisons avec Alitalia (attention aux temps de trajet : choisissez bien !).

--) Depuis Lille, on trouve des vols Pegasus entre 2 et 300€ en juin et septembre (plutôt 200€ en semaine et plutôt 300€ le week-end). Comptez 500€ environ en plein été. En 1ère minute pour l’hiver, les tarifs démarrent à – de 100€.

--) Depuis Toulouse, il n’existe pas de vols directs. Air France, KLM et Alitalia assurent des vols avec escale. Budget : - de 200€ en hiver, au printemps et en septembre, entre 3 et 400€ en plein été. Attention aussi aux temps de trajet !

--) Depuis Bâle Mulhouse, les tarifs sont bas : on trouve facilement des vols à – de 200€ A/R aux intersaisons (Pegasus ou Turkish), parfois même à – de 150€ sur les départs en semaine. Les prix été sont bons : 350/400€ l’A/R en juillet-août (300€ en juillet). Pour l’hiver, on trouve des vols à – de 100€
 
  • Quels types d’hébergement au meilleur rapport qualité/prix ?
Les auberges de jeunesse
Elles font partie des formules les plus économiques et offrent un confort variable selon les établissements. Leur gros avantage est qu'elles sont généralement situées en plein centre ville et qu'elles permettent donc un accès facile et sans frais aux principaux attraits touristiques (la majorité est située à Sultanahmet). Beaucoup d'entres elles proposent désormais des chambres privatives avec sanitaires (double, triple ou quadruple) accessibles à tarifs vraiment raisonnables. Budget (par nuit par personne) : à partir de 10/15€ en dortoir collectif, entre 20 et 40€ pour une chambre privée.
A dénicher sur : Hostelbookers (on y trouve aussi des évaluations qui sont bien utiles pour choisir)

La location de particulier à particulier
La Turquie a mis du temps à s'y mettre mais les sites spécialisés commencent à être bien fournis en offres de location chez l'habitant à Istanbul (les Turcs sont réputés pour leur grand sens de l'hospitalité) : chambre privée, studios et appartements peuvent désormais se trouver assez facilement sur le web avec des prix équivalents à ceux des hôtels et pensions bon marché.  C'est une formule à l'excellent rapport "qualité-prix" (logements complets et confortables, cuisine à disposition) qui permet aussi de faire une immersion sympa (découverte d'une vie de quartier typique, rencontre avec des voisins...). On s'en sort généralement pour 40/70€ par nuit en appartement (il y a des offres beaucoup plus chères, attention !) et les tarifs des chambres privées démarrent à - de 30€.
A noter que beaucoup d'appartements proposés sont très récents et très modernes.
A dénicher sur Abritel ou Gowithoh

Les hôtels bon marché
Il y en a plein la ville, surtout dans les quartiers touristiques comme Sultanahmet ou place Taksim... Vous trouverez facilement à vous loger pour - de 40/50€ par nuit avec le petit-déj. inclus (hors été) si vous n'êtes pas trop exigaents en matière de confort. D'ailleurs, on trouve un peu de tout en la matière : du très basique au plutôt confortable ! A noter : on en voit pas mal sur les grosses centrales de réservation ce qui vous permet de regarder des photos et de lire les avis. Pratique si vous n'aimez pas trop tenter l'aventure !
A dénicher par exemple sur Booking ou sur Voyages SNCF

* Les tarifs sont fournis à titre indicatif et correspondent à ceux trouvés sur le web au moment de nos recherches. Le marché du voyage évolue en temps réel : les prix aussi !

Nos astuces et bons plans pour vos vacances à Istanbul

A savoir : TL = livre turque (1 TL = 0,35€)

- Mettez le réveil ! De toute façon le Muezzin saura bien vous réveiller vers 5h du mat' ! Profitez-en pour vous tirer du lit et commencez vos visites de bonne heure : Sainte Sophie et Topkapi, notamment, se visitent à l'ouverture avant l'arrivée massive des touristes histoire d'en profiter un maximum ! Autre avantage : les lumières de début et de fin de journée sont magnifiques sur la Bosphore. Bref, franchement, ça vaut le coup de se lever !

- Payez en livres turques : même si beaucoup de commerçants et d'hôtels acceptent les paiements en €, il sera toujours plus avantageux pour vous de payer avec la monnaie locale (le taux de change appliqué si paiement en € est en votre défaveur !).

- Et faites du change en centre ville !  Sauf pour dépannage à votre arrivée, ne changez pas vos € dans les bureaux de change de l'aéroport qui pratiquent parfois un taux défavorable mais prennent surtout des commissions importantes. Ceux des hôtels ne sont pas les plus intéressants non plus : allez plutôt en centre ville dans des bureaux indépendants dont les commissions sont, par contre, très faibles.

- Offrez-vous un Museum Pass ! Il coûte 85 TL (30€ env.) et inclut la gratuité dans les musées et monuments suivants : musée de Sainte Sophie, musée du palais de Topkapi et appartements du harem, musée des Arts Turcs Islamiques, musée Archéologique, musée de la Mosaïque, musée Chora ainsi que des réductions dans de nombreux autres musées et boutiques de la ville. Le pass est valable 3 jours à partir de sa 1ère utilisation : il faut donc grouper vos visites. Comme les musées d’Istanbul sont relativement chers (40 TL pour Topkapi, 20 TL pour Sainte Sophie, 15 TL pour les appartements du harem, 20 TL pour le musée des Arts Turcs Islamiques…), le pass est tout à fait rentable à condition de visiter au moins 3 des musées concernés. Il permet en plus de couper les files d’attente ce qui n’est vraiment pas négligeable !
A dénicher : à l'Office du Tourisme, aux guichets des musées concernés, dans certains grands hôtels...

- Allez au musée d'Art Moderne le jeudi... Car c’est ce jour là qu'il est gratuit ! A noter par contre que la plupart des musées sont fermés le lundi (le palais de Topkapi est fermé le mardi, le palais de Dolmabahce est fermé le lundi et le jeudi, le palais de Beylerbeyi aussi...)

- Et à Eyup en bateau ! Un bon plan spécial fauchés si vous n'avez pas les moyens de faire une croisière sur le Bosphore ! Il s'agit de rejoindre Eyupe en bateau depuis le port d'Eminonu et de profiter des 35 minutes de trajet pour admirer le fameux fleuve. C'est pas pareil qu'une croisière, c'est sûr, mais c'est agréable quand même et surtout ça ne coûte quasiment rien : 2€ environ l'aller-retour (une croisière sur le Bosphore vous coûtera 20€ environ). Départs toutes les heures.

- Achetez une Istanbulkart dès votre arrivée. C'est une carte à puce rechargeable et valable dans tous les transports en commun de la ville (autobus, métro, tram, bateaux, vapur…). Elle est consignée et vous coûtera 6 TL (2.10€ env.) : à la fin de votre séjour, vous pourrez la rendre pour récupérer le prix de la consigne (vous pouvez aussi la garder pour une prochaine utilisation, si vous retournez à Istanbul). Elle vaut le coup puisque de toute façon elle ne coûte rien !  Les trajets sont entre 10 et 25% moins chers : 1.90 TL le trajet en bus contre 3 TL en plein tarif, ça fait quand même des petites économies ! 
A acheter : aux guichets des transports IETT, aux terminus, dans les embarcadères, à l’aéroport…

- Essayez le Dolmus : il s’agit un taxi collectif (un minibus généralement de couleur jaune ou bleue) qui réalise un trajet précis (indiqué sur une pancarte à l’avant) mais s’arrête à la demande. On descend où on veut (il suffit de le demander en disant "Inecek var") et le prix est généralement forfaitaire. C'est un moyen de transport très économique, très utilisé par les Turcs eux-mêmes. Attention ! Les horaires ne sont généralement pas fixes : on part quand le chauffeur estime que le nombre de passagers est suffisant !

- Optez pour les navettes Havatas. C'est le meilleur plan pour gérer le transfert depuis les 2 aéroports d'Istanbul : Ataturk et Sabiha Gokçen. C'est aussi pratique : elles partent toutes les 30 minutes de 4h à 1h, tous les jours et 1 service organisé pour chaque avion à partir de minuit. Pour aller du centre ville à l’aéroport, les départs se font de Taksim, face au bureau de Turkish Airlines (Pour vous rendre à Ataturk, vous pourrez aussi partir d’Aksaray). Temps de trajet : 1/1h30 pour Sabiha Gokçen, 35/50 min. pour Ataturk (selon point de départ). Coût : 10 TL pour Ataturk, 13 TL pour Sabiha Gokçen.

- Ne ramenez surtout pas d'antiquités... Car les services de douanes turques ne rigolent pas du tout avec l'exportation d'antiquités ou d'objets culturels anciens. Malheureusement, le sens accordé à cette typologie d'objet est très large et il y a pas mal d'exemples de Français ayant subi des mésaventures pour des pierres fossilisées achetées à un vendeur ambulant, des morceaux d'amphores ou de pièces anciennes ramassées lors d'une plongée ou des souvenirs artisanaux un peu trop travaillés... Les sanctions sont lourdes : grosses amendes, peines de prisons, interdiction de quitter le territoire en attendant un jugement... Pas cool du tout, quoi !
Plus d'infos sur : les conseils aux voyageurs du Ministère des Affaires Étrangères
 
- Prenez le taxi pour aller bringuer (les taxis sont économiques en centre ville mais le trajet coûte cher depuis l’aéroport). Vous les reconnaitrez facilement : ils sont à damier jaune et noir et portent l’inscription "Taksi". Attention, ils ont l’obligation d’enclencher leur compteur (bien vérifier !). Coût : 2.95 TL de prise en charge puis approximativement 1.83 TL/km. Le bon plan c'est qu'ils coûtent le même prix la nuit que le jour : ils sont donc parfaits pour rentrer de discothèque ou de soirée !

- Visitez l'Istanbul gratuit ! Si vous êtes vraiment fauchés, bonne nouvelle ! Istanbul possède aussi de très jolis lieux à découvrir et qui ne coûtent rien du tout !  Quelques exemples : la Mosquée de Soliman le Magnifique, la Mosquée Bleue, le parc de Gulhane... On peut aussi visiter Istanbul en marchant donc sans rien dépenser... A part des calories !

- Achetez les loukoums au kilo... Et pas emballés dans des boites (même jolies) car celles-ci sont souvent presque vides ! Déception assurée !
 
- Mangez sur le pouce ! Du fameux doner au sandwich de poisson dégusté sur les rives du Bosphore... Le choix pour manger local et pas cher est vaste à Istanbul ! On peut se rendre dans les échoppes de poisson au bord du Bosphore (cadre sublime pour déjeuner, non ?) ou pousser la porte d'un snack traditionnel. Seule consigne à suivre absolument : ne jamais boire l'eau du robinet en raison de risque de pollution sanitaire due à la vétusté du réseau !