Nos experts dénichent un par un
les meilleurs bons plans voyages
Comme 2 millions d'abonnés, recevez nos bons plans !
INSCRIVEZ-VOUS

Quelle est la météo au Mexique ?

A quelle période y aller ?
Le Mexique profite globalement d’un climat tropical chaud et humide, en particulier au sud du tropique du cancer où les températures sont constantes à peu près toute l’année. Les zones d’altitude sont soumises à un climat plus tempéré avec davantage d’amplitude thermique. Il existe 2 saisons au Mexique :
- Une saison sèche qui s’étend d’octobre à avril : du soleil, des températures plus clémentes, pas de pluie, des soirées fraiches en altitude…
- Une saison humide de mai à octobre : des pics de chaleur, des précipitations importantes (mais généralement brèves et réservées aux fins de journée), un risque important d’ouragans en septembre et octobre sur le littoral (risque plus présent sur les côtes des caraïbes et le golfe du Mexique que sur la côte Pacifique).

C’est donc de novembre à avril qu’on profitera au mieux de Cancun, Acapulco,  Mexico et de la majorité du pays. Le temps peut toutefois être plus mitigé dans le Yucatan et sur la côte Caraïbe, de décembre à février. De mai à juillet, c’est pas mal non plus : on a un beau climat à condition de ne pas trop craindre la chaleur. On évitera enfin septembre et octobre, qui peuvent être sujets à de violents cyclones.

Températures moyennes annuelles
Mexico : 22/27°
Acapulco : 32/34°
Cancun : 27/33°

Il pleut quand ? De mai à novembre mais généralement de manière assez brève. La pluie arrive souvent en fin de journée. Dans le Yucatan, il peut pleuvoir un peu de décembre à février.

Quand réserver et partir au Mexique au meilleur prix ?

En dehors des vacances scolaires
Pendant nos vacances de Noël et d’hiver, les prix des séjours au Mexique flambent carrément ! On peut facilement atteindre 2000€/ pers. alors qu’en janvier, les tarifs sont beaucoup plus attractifs. Si on veut tout de même partir en hiver pendant les vacances, il faut donc anticiper et réserver en 1ère minute. Les grandes marques de clubs vacances font toutes des offres spéciales 1ères minutes hiver qu’elles sortent généralement en été, voire même avant.

Evitez mars et avril !
Le fameux Spring Break de mars est à éviter absolument sur les plages de la Riviera Maya et d’Acapulco : les étudiants américains y débarquent en masse pour faire la fête, les plages et les hôtels sont remplis, les prix flambent et franchement c’est bruyant ! Bref on n’en profite pas. 
Le mois d’avril est, quant à lui, marqué par la Semana Santa, une période de vacances et de festivités pour les Mexicains qui en profitent pour partir en congés eux-aussi. Il y a donc une forte affluence dans les hôtels et dans les transports, les prix sont plus élevés et tout est plus compliqué. Comme Paris désertée en août, toutes les grandes villes, notamment Mexico, ont donc tendance à se vider a cette période et à ne s’animer que par les touristes. Ça peut donc être un bon plan de les prévoir dans son itinéraire à cette période.

A la saison des pluies
C’est là que c’est le moins cher de partir au Mexique (en dehors de juillet et août où les prix sont quand même élevés) étant donné que ce n’est pas idéal niveau climatique. En septembre-octobre, saison des ouragans, on arrive même à trouver des séjours à – de 1000€/pers. qu’on peut saisir en dernière minute, à condition d’être prêt à courir le risque.

Comment partir moins cher au Mexique ?

Tous nos conseils et bons plans pour Cancun et la Riviera Maya
  • Quel moyen de transport est le plus économique ?

C’est généralement chez Xl Airways qu’on trouve les vols pour Cancún les moins chers. La compagnie dessert la ville au départ de Paris avec des prix à partir de 600€ l’aller/retour en basse saison. Pour la haute saison, on arrive à s’en sortir pour 1200/1500€.

Air France dessert Mexico sans escale et de nombreuses villes via une correspondance dans la capitale. Les vols directs "Paris-Mexico" se trouvent à partir de 1000€ aller/retour (classe Economy basse saison).

On a donc des vols pour Acapulco, Puerto Vallarta, Ciudad Juarez, Guadalajara… avec des correspondances plus ou moins longues à Mexico (parfois aux Etats-Unis). Les prix démarrent eux aussi à 1000€ A/R. 

Les compagnies anglo-américaines comme American Airlines, United Airlines, Air Canada ou encore British Airways ont très souvent d’excellents tarifs et caracolent en tête des comparateurs de vols sur quasiment toute simulation. Excepté sur British Airways, on a une escale aux Etats-Unis pour Mexico (il faut donc en passer par une demande d’ESTA à 14$) et une escale aux USA + une à Mexico pour les autres villes.. Tarifs à partir de 800€ en basse saison, aux alentours de 1000€ en été. 

•    Quels types d’hébergement au meilleur rapport qualité/prix ?

Les séjours packagés en hôtel ou hôtel club 
On trouve pas mal d’offres mais elles sont proposées exclusivement sur les destinations balnéaires de la Riviera Maya : Cancun, Playa del Carmen, Tulum… On est généralement sur de grands complexes hôteliers internationaux 4/5* avec des formules all inclusive : l’ambiance est très «piscine de rêve, plage, plongée, farniente». La majorité des grandes marques de clubs vacances possèdent également un établissement dans ce coin-là. 
Budget : à partir de 1200-1500€/pers. selon la gamme. On arrive à avoir des offres à – de 1000€ sur des hôtels 3* en petit-déjeuner. Les budgets pour les vacances de Noël ou d’hiver sont très élevés : ça peut dépasser 2000€ par personne. Il faut réserver bien en avance pour toutes les périodes de vacances scolaires. 
A dénicher sur Lastminute, Héliades...

Les offres de circuits au Mexique se concentrent eux aussi sur Mexico et/ou la Riviera Maya. En général, elles incluent les 2 sous forme de circuit + extension balnéaire de 2/3 jours à Cancun. Les itinéraires sont plutôt classiques : Mexico, Teotihuacan, Oxaca, Tehuantepec, le Chiapas et tous les grands sites mayas (Uxmal, Chichen Itza etc)… Budget : entre 2000 et 3000€ par personne, ça commence un peu en dessous. 
On a aussi des combinés Mexique/Guatemala avec des prix un peu plus élevés.
A dénicher sur Promovacances, Partir Pas Cher...

Bizarrement, on ne trouve pas de séjours à Acapulco chez les voyagistes. La ville est une destination de vacances très prisée par les Américains : c’est un peu l’équivalent de notre Lloret de Mar ! Pour y séjourner, il faut donc packager votre séjour vous-même en réservant vol et hôtel séparément. 

En dehors du Mexique balnéaire, il faut bien dire que beaucoup de voyageurs visitent le pays en routard et ne sont donc pas intéressés par les offres packagées en hôtels de luxe. Il y a quantité d’établissements de toutes gammes sur place : des posadas, des casas de huespedes, des pensiones, des haciendas… Ainsi que de nombreuses auberges de jeunesse appelées hosteles ou hostales. 
Dans les hôtels d’entrée de gamme, les prix se négocient et mieux vaut demander à voir la chambre  (et les sanitaires) avant de s’engager, on paye généralement d’avance. 
Budget très variable donc : à partir de 25/30€ la nuit pour les hôtels vraiment pas chers et jusqu’à 50/70€ sur les gammes plus standing. 
Allez voir sur Booking, Expedia… On a de bons prix et des promos sur les gammes moyennes et hautes. 

* Tous les tarifs sont fournis à titre indicatif et correspondent à ceux trouvés sur le web au moment de nos recherches. Le marché du voyage évolue en temps réel : les prix aussi !

Nos astuces et bons plans pour vos vacances au Mexique

La monnaie officielle est le Peso mexicain (MXN). 1€ = approx. 20 MXN

- N’oubliez pas la "Propina". Laisser un pourboire est une tradition à laquelle on ne peut pas déroger. Il suffit juste d’avoir toujours quelques pesos sur soi pour les serveurs des cafés et des restos ainsi que pour le personnel des hôtels.

- Payez en pesos. Lorsqu’on paye en dollar, la somme est toujours arrondie en défaveur du client. Mieux vaut donc payer en monnaie locale. Attention toutefois à ne pas en ramener car les pesos ne sont pas échangeables en France. 

- Cherchez le Zocalo. C’est la place principale de la ville (c’est aussi le nom de la plus grande place de Mexico City mais le nom est finalement utilisé partout). C’est généralement qu’on trouve le marché principal de la ville et de nombreux stands de nourriture, fréquentés par les Mexicains eux-mêmes. On peut y manger local et pour pas cher : frijoles, quesadillas, tacos, huevos con jamon, chilaquiles… Et s’en sortir pour trois fois rien. On a aussi des plats du jour le midi (comida corrida) dans les petits restos locaux. 

- Faites appel aux agences locales. Les excursions proposées par les hôtels et les tour-opérateurs sont souvent plus chères, commission oblige. Vous avez généralement tout intérêt à sortir de l’hôtel et aller comparer les prix entre les différentes agences locales qui proposent un peu toute la même chose. Dans les gros lieux touristiques, on se fait pas mal démarcher : il ne faut pas forcément se méfier, c’est juste le jeu ! Attention quand même : parfois, quelqu’un se présentera pour vous rendre service soi-disant «gratuitement» mais exigera de vous une récompense à la fin (même s’il vous avait dit que non lorsque vous lui avez demandé au départ !). Evitez de vous embarquer là-dedans : sauf exception, rien n’est gratuit et si on ne paye pas, ça devient vite compliqué… 

- Pensez à prendre votre masque et votre tuba. Impossible d’aller sur les côtes du Mexique sans goûter aux joies du snorkeling (appelée aussi plongée PMT, "palmes-masque-tuba"). Si on n’a pas de budget, ça remplace très bien la plongée et c’est gratuit. Il y a des beaux spots et on observe, selon qu’on ait de la chance, multitude de poissons, plantes, coraux, tortues, raies... On peut tout en faire à condition de savoir nager et c’est accessible même aux enfants. Pensez surtout à mettre un t-shirt (très important) et éventuellement des chaussures de baignade. Louer du matériel sur place peut vite revenir cher si vous faites du snorkeling plusieurs fois : vous aurez plus vite fait de glisser le votre dans votre valise.

- Apprenez un peu d’espagnol. En dehors des grosses zones touristiques (et même là d'ailleurs), faire l’effort de parler la langue de votre interlocuteur est toujours très bien perçu, cela peut même faire des merveilles et ouvrir bien des portes. Il sera toujours plus facile de négocier en espagnol. En plus les Mexicains parlent une langue lente et bien articulée, contrairement aux Espagnols qui sont beaucoup plus difficiles à suivre : vous pourrez donc aisément faire la conversation. Ne vous en privez surtout pas ! 

Et aussi... Faites preuve de bon sens ! Evitez tout signe ostentatoire de richesse, : lunettes de soleil de marque, bijoux, belles montres et compagnie... Faites des copies de vos papiers d'identité (et laissez les dans le coffre des hôtels), ne gardez pas trop d'argent sur vous, évitez les taxis non officiels et de vous promener seul la nuit tombée, n'acceptez rien venant d'inconnus (ni aliments, ni paquets)... Bref, c'est pareil qu'ailleurs quoi !